Recherche

Coupétado

Pour 10 personnes :
Tranches de pain sec que l'on aura gardées dans un sac plastique
10 oeufs
1 l de lait
Sucre
Vanille, pruneaux, raisins secs

Dans un grand plat en terre, mettre les pruneaux et les raisins secs
Placer au-dessus, bien serrées, les tranches de pain sec jusqu'au bord, en gardant 2cm.
Faire un flan chaud avec les oeufs, le lait, et le sucre.
Ajouter un parfum vanille.
Verser sur les tranches qui ont tendance à remonter.
Tasser plusieurs fois avant d'enfourner à four assez chaud.
Quand la coupetado a gonflé, elle est cuite.
Quand elle est froide, le lendemain, elle retombe.
On peut ajouter par dessus un peu plus de flan et la recuire.
La présentation est beaucoup plus belle.
C'est un délicieux dessert qui permet d'utiliser le pain sec et se conserve plusieurs jours.
Il prend un air de fête si on le nappe de gelée de framboises, de groseilles, de cassis, ou de myrtilles.

La "coupetado" est un dessert du nord de la Lozère. Son nom vient du "coupet" plat en terre très profond qui était enfourné avec le pain.
Ce dernier étant cuit, on mettait la coupétade dans le four où elle cuisait bien à coeur toute la nuit.
Quand mon père ouvrait la porte du four, j'avais un plaisir immense à humer ces parfums  de caramel et de pruneaux qui faisaient le régal de toute la maisonnée les jours de batteuse.
Dans la région de Nasbinals, la coupétade est appelée Paschado al four.
Dans cette région rude, la vie est belle mais il faut être économe et éviter de gaspiller.
Le pain qui est gagné à la sueur de son front ne peut être jeté alors que dans le monde on meurt de faim.
Dans ce pays profondément religieux, on dit toujours :" Donnez nous aujourd'hui notre pain quotidien". Et quand il est donné, on ne le jette pas....on en fait une coupétade.